Elan Vouzinois : Acte 4 - Accès aux services et offre de soins ...

ACCES AUX SERVICES ET OFFRE DE SOINS

Maintenir un niveau d'accès satisfaisant aux différents services publics et conserver une offre de soins large et de qualité, font partie des toutes premières préoccupations des Vouzinois.

Les récentes alertes sur les éventuelles fermetures des urgences de l'hôpital, de la trésorerie, ou encore de la sous-préfecture, ainsi que les disparitions ou raréfactions de services comme Pôle emploi ou encore la Caisse d'Allocations Familiales, inquiètent les usagers et citoyens que nous sommes.

AMELIORER L'OFFRE DE SOINS

Il nous faut agir et trouver rapidement des solutions pour stopper l'hémorragie de spécialistes et, plus urgent encore, mettre fin à la pénurie de médecins généralistes qui commence à se faire fortement ressentir dans le Vouzinois.

Si la "Maison de Santé pluridisciplinaire" de Vouziers est très souvent évoquée et présentée comme la future solution miracle à tous nos problèmes d'accès à l'offre de soins, elle reste néanmoins, dans les faits et faute de réelles volonté et implication politiques, un projet au stade embryonnaire.

Pire, imaginée avant tout comme un outil de regroupement de professionnels de Santé déjà en activité sur le Vouzinois, elle ne résoudra en aucun cas les problèmes de nouveaux praticiens à trouver.

Pour que cet équipement voit le jour et qu'il soit véritablement utile, il faut réussir à convaincre les professionnels de Santé du territoire, mais aussi le Groupement Hospitalier Sud Ardennes, de s'impliquer dans ce projet, afin de l'imaginer et de le bâtir en fonction des réels besoins et de leurs propres exigences.

Ce doit être avant tout leur projet. Les Collectivités territoriales doivent remplir le rôle d'animateur et de facilitateur, assurant constamment le dialogue et les échanges entre les différents acteurs …

ATTIRER DE NOUVEAUX PRATICIENS

Tout d'abord, nous devons impérativement protéger et valoriser ce que nous avons déjà à offrir à de nouveaux praticiens qui voudraient s'installer à Vouziers.

Un cadre de vie agréable, un centre culturel, un cinéma, une école de musique, une saison culturelle de grande qualité, un tissu associatif riche et varié, de bons établissements scolaires, de nombreuses infrastructures sportives ou encore un centre aquatique moderne, sont autant d'atouts que peu de personnes s'attendent à trouver dans une petite Commune de 4200 habitants, alors parlons-en …

Ensuite, le classement du Vouzinois en Zone Prioritaire d'Intervention, doit être impérativement obtenu auprès de l'Agence Régionale de Santé, afin de pouvoir faire bénéficier à tous les professionnels de santé s'installant à Vouziers, d'avantages très intéressants comme des aides financières de l’Etat, des aides conventionnelles allouées par l’Assurance Maladie et des exonérations fiscales.

Dans des territoires fragilisés comme le nôtre, ces exonérations de charges ont parfois permis à des Collectivités territoriales de recruter directement et de salarier des médecins.

Enfin, il faut que nous acceptions définitivement le fait que, pour combler le manque d'attractivité de notre territoire, et donc espérer accueillir de nouveaux professionnels de Santé, nous ne pouvons plus nous contenter de leur offrir de simples avantages. Il faut leur proposer des conditions d'accueil et de travail véritablement exceptionnelles.

Pour leurs 3 premières années d'activité, la gratuité pour l'occupation et l'entretien des locaux sera proposée aux nouveaux arrivants. Débarrassés de l'essentiel des problèmes matériels et financiers, ils pourront ainsi s'installer et se consacrer directement et uniquement à leur activité.

AIDER LES JEUNES ETUDIANTS MEDICAUX ET PARAMEDICAUX VOUZINOIS

Pour de futurs professionnels de santé, il est plus facile de penser à vouloir s'installer à Vouziers, lorsqu'on y est né, qu'on y a grandi et qu'on y conserve ses attaches et sa famille.
Il faut donc garder un lien fort avec les jeunes Vouzinois et Vouzinoises qui se destinent à des études médicales ou paramédicales.

En échange de promesses d'installations sur Vouziers, nous aiderons ces jeunes à financer leur accès aux prépas et la réalisation de leurs stages d'étude.

RENFORCER LA PRESENCE DES SERVICES

Les Vouzinois en ont fait le constat : beaucoup de services, pourtant très utiles aux usagers que nous sommes, ont déjà disparu ou ont réduit leur présence sur Vouziers au strict minimum.

Le déséquilibre de traitement entre la ville de Vouziers et les grandes agglomérations, voire même dorénavant Rethel, est de plus en plus préoccupant.

Nous devons également rester vigilants sur les choix que font certains organismes régionaux, comme l'Agence Régionale de Santé, qui, en confiant des missions à des intervenants n'ayant pas de locaux à Vouziers, délocalise finalement les permanences, qui devraient avoir lieu à Vouziers, vers les villes où ces prestataires sont physiquement installés.

Nous nous devons d'être bien plus combatifs et imaginatifs face à ces dangers, et proposer des solutions qui permettent à ces administrations d'assurer leur présence et de remplir leurs missions à Vouziers.

ADAPTER L'OFFRE DE SERVICES A NOS ANCIENS

Les anciens sont avant tout une chance et une force pour notre territoire. Ils font vivre les associations par leur bénévolat, compensent l'absence d'offre ou le manque de moyens en assurant la garde de leurs petits-enfants ou en les amenant à l'école, et ils assurent, par leur fréquentes participations, le succès de nombreuses animations ou évènementiels organisés à Vouziers.

Les reconnaître et les célébrer à l'occasion d'un repas annuel ou d'une distribution de colis est une chose, mais il faut également travailler à leur offrir des services adaptés à leurs besoins spécifiques.

L'accès au sport, et particulièrement au sport-santé, doit être amélioré. Les associations mettant en place des dispositifs permettant de faciliter la pratique du sport ou d'activités physiques pour les anciens, seront soutenues par la ville de Vouziers. Rendre possible la fréquentation d'un centre aquatique très excentré et aux activités parfois trop onéreuses pour des retraités, doit notamment être une priorité.

Les associations peuvent également être mobilisées pour l'organisation de formations, qui, par exemple, apportent des conseils afin d'organiser la maison ou pratiquer des activités qui permettent de limiter les risques de chutes, souvent à l'origine d'accidents qui isolent ensuite ces personnes.

A l'heure du tout Internet, des démarches et des commandes en ligne et d'une administration toujours plus complexe et exigeante, nos anciens, même s'ils ne sont pas les seuls concernés par ces difficultés, ont besoin que nous soyons en mesure de leur proposer une aide technique ou administrative, pour réaliser des choses simples comme résilier un abonnement téléphonique ou réserver un voyage en train, etc …

Certains de nos plus anciens lotissements pavillonnaires concentrent une population vieillissante importante. Dans ces quartiers, mais aussi ailleurs, les besoins en mobilité, en mode de livraisons ou en entretien des maisons et des jardins, sont importants mais peu accessibles à des revenus souvent modestes.

Quantifier sérieusement ces besoins et imaginer des solutions de mutualisation qui rendraient financièrement possible l'accès à ces services par ces populations, serait très utile.

Enfin, pour ceux qui n'arrivent plus à assumer les tâches d'entretien de leurs maisons individuelles, ou dont les habitations ne sont plus adaptées à leurs difficultés physiques ou à leurs handicaps, mais qui veulent cependant garder une grande autonomie, les besoins en de petites résidences privées adaptées et réservées aux anciens sont importants.

Nous faciliterons la réalisation de programmes de constructions permettant de proposer cette offre à Vouziers, toujours à proximité du centre-ville.

MULTIPLIER LES OFFRES ET SOLUTIONS DE MOBILITE

La mobilité est un véritable frein à l'accueil de nouvelles populations et à l'accès au marché du travail ou aux services pour les plus modestes, les plus fragiles ou encore pour les personnes souffrant de handicaps.

Il n'y a évidemment pas de solution miracle et une ville comme Vouziers ne peut pas mettre des bus et des chauffeurs partout et à toute heure.

Nous devons donc faire preuve d'imagination et travailler, toujours en relation avec le monde associatif, et notamment le FJEP-Centre social qui propose déjà des services, à multiplier les offres de mobilité à destination de tous ces publics.

Nous devons également passer à l'action, sur les propositions dont nous pouvons maîtriser l'organisation et les coûts, et mettre en œuvre des services simples qui amélioreront la mobilité, tels que :

. La création de zones de covoiturage sécurisées et situées proches du centre-ville de Vouziers, afin de rendre simple et pratique le stationnement des utilisateurs, tout en favorisant la fréquentation du centre-ville.

. La mise en place de liaisons quotidiennes de Vouziers vers la gare de Rethel, afin de rendre possible l'accès au train, notamment pour les travailleurs ou les étudiants.

. L'organisation de navettes hebdomadaires entre le centre-ville de Vouziers, les quartiers et les villages historiques, notamment pour faciliter la fréquentation du marché du samedi matin et du centre-ville.

Enfin, il faut mettre l'intercommunalité face à ses responsabilités quant à ces problèmes de mobilité peu pris en compte et pas efficacement traités. Des petites communes arrivent bien à trouver des solutions, on ne comprend pas qu'avec les moyens financiers dont elle dispose, l'Argonne ardennaise en trouve si peu.

ACCUEIL PERISCOLAIRE ET CENTRE DE LOISIRS

Beaucoup de Vouzinois travaillent loin de Vouziers ou à des dates et horaires les contraignant à faire garder leurs enfants. Trouver des solutions à ces problèmes ne doit pas être une difficulté supplémentaire pour ces familles déjà très occupées.

La ville de Vouziers doit être en mesure d'assurer et de proposer pour chaque famille, une offre de qualité, avec du personnel formé et des activités, afin d'assurer l'accueil des enfants, chaque matin, chaque midi et chaque soir, lors des périodes scolaires, ainsi que tous les mercredis et durant toutes les périodes de vacances scolaires.