15/04/2021
Après un peu plus d’un an de mandat nous souhaitons vous faire un petit bilan de notre activité en tant qu’élus représentant 49,63% des suffrages exprimés en mars 2020.

En effet, il nous parait important que vous puissiez être informés, dans les faits, de nos prises de positions notamment lors des Conseils Municipaux.
Cette démarche pouvant, nous l’espérons, vous permettre de vous forger une opinion propre sans interprétations ni subjectivité.

Ainsi depuis les dernières élections, 9 conseils municipaux se sont tenus (le dernier en date du 31 mars) : au cours de ces 9 conseils municipaux, 165 délibérations soumises aux votes ont été proposées.

- Nous avons voté POUR à 109 reprises (soit 87,2%)

- Nous nous sommes ABSTENUS à 11 reprises (soit 8,8%) dont 6 fois concernant des avenants de travaux au marché du pôle scolaire : en effet, ne disposant d’aucun élément technique pour pouvoir nous prononcer, nous ne souhaitons pas valider « par principe » des modifications de coût par rapport aux estimations initiales

- Nous avons voté CONTRE à 5 reprises (4%) dont voici le détail :

. Déclassement de la Rue de Glasgow pour permettre l’implantation des nouveaux locaux administratifs communautaires : nous vous avons précédemment expliqué les motifs qui nous poussent à penser que la création de ce bâtiment administratif n’est pas de nature à « revitaliser » le centre-ville.

. Zonage d’assainissement : celui-ci entérinait l’assainissement non-collectif dans des communes associées contrevenant ainsi aux promesses de raccordement collectif émises quelques années auparavant ; les éléments techniques associés à l’argumentation comprenant de nombreux contre-sens et approximations, nous avons privilégié la raison et le bon sens en votant contre.

. Constitution des commissions municipales : non avons voté contre car, sans aucun fondement juridique ou règlementaire, Monsieur le Maire a proposé qu’elles soient ouvertes à tous SAUF pour les personnes candidates et non-élues aux dernières municipales. Cette décision unilatérale empêchant l’accès aux débats à des gens dont le seul tort est d’avoir eu envie de donner de leur temps et de leurs compétences à la vie de la cité.

. Constitution des comités de villages : devant l’impossibilité de savoir comment et par qui ces comités étaient formés, ni quels en étaient les règles d’admission ou de refus, nous avons voté contre leur constitution telles qu’elles ont été présentées.

. Enfin, nous venons de voter contre le Budget Prévisionnel 2021 : en votant POUR nous aurions en effet validé de fait tous les projets de l’équipe du maire dont notamment la construction des bureaux de l’Argonne Ardennaise et surtout le principe de recourir à un prestataire privé pour confectionner les repas du pôle scolaire à partir de son ouverture, ce à quoi nous nous opposons. (Ces derniers sujets feront l’objet d’une communication exhaustive dans les prochains jours.).

Pour comparaison, sur ces mêmes 165 délibérations, l’ensemble des 21 conseillers municipaux de la majorité a voté à 99,9% POUR. (sur un seul sujet, celui de l’enquête publique relative à la construction d’une unité de méthanisation à Contreuve, 1 a voté contre, 2 se sont abstenus ; soit 3462 POUR sur 3465 votes).

Concernant nos présences en Conseil Municipal, le taux de présentéisme pour les élus de la liste Elan Vouzinois s’élève à 93,6% (59 présences physiques sur 63) contre 84,1% à la liste Ensemble Poursuivons (159 présences sur 189).

L’ensemble de ces éléments chiffrés ont été extraits des comptes rendus de Conseils Municipaux disponibles sur le site de la ville de Vouziers ...

L’exercice ne peut malheureusement être fait pour les commissions municipales car les documents issus de celles-ci (notamment les compte-rendu) ne peuvent être rendus publics. Ce que nous regrettons d’ailleurs.
Vous l’avez peut-être déjà lu, vu ou entendu, il arrive parfois que nous soyons qualifiés de « populistes », de « contre tout, tout le temps » ou encore de faux démocrates en opposition aux «vrais» bien évidemment. Nous essayons, très humblement, de respecter la démocratie : ni la vraie, ni la fausse.

Alors si le fait de voter à 4% contre et en s’abstenant à 8% sur les différentes délibérations met en « péril » la démocratie locale nous nous en excusons très sincèrement, cela n’est pas et cela n’a jamais été notre souhait, bien au contraire.

Si par contre c’est le simple fait qu’il y ait une opposition au sein des instances municipales qui constitue un « péril » alors c’est peut-être que la démocratie locale elle-même a un soucis.

Parce que le danger avec les « leçons », c’est qu’avant de les donner, il vaut mieux les apprendre.